webleads-tracker

Avantage complet

Les avantages de la certification
ICPF & PSI

Développer votre activité

Sur une marché concurrentiel où le nombre d’organisme de formation dépasse 80 000, comment faire la différence ? Comment créer de la valeur et développer votre activité en tant que formateur ?

Comment développer un business profitable ?

En tant que professionnel de la formation et du conseil, vous vous trouvez sur un marché caractérisé par la vitesse, l’intangibilité et l’interconnexion. Une fois lancé, vous devez agir vite et les actions non planifiées seront difficiles à mettre en œuvre et moins efficaces. Il est important d’établir une liste de vos points forts et de vos actions stratégiques pour vous développer. Cela passe par votre démarche qualité, un positionnement pertinent et une visibilité accrue

L'importance de valoriser votre expérience et la faire reconnaître

Faire de la qualité en formation professionnelle

Selon la définition de l’ISO 9000:2005, la qualité est l’aptitude d’un ensemble de caractéristiques intrinsèques à satisfaire des exigences (besoin ou attente formulés, habituellement implicites ou imposés). Faire de la qualité, c’est être sans cesse tourné vers la satisfaction client et l’amélioration continue de votre offre.

Vous positionner

Développer votre activité passe par le positionnement. L’ICPF & PSI a fondé son référentiel sur 8 critères qui servent de repères pour vous positionner et s’avèrent répondre aux exigences du marché. L’idée stratégique est d’amener le client à vous situer par rapport à ces 8 repères et, qu’après en avoir fait de même avec vos concurrents, que cela vous sera bénéfique.

Le premier critère est l’identité. Il est impératif de communiquer clairement votre nom et votre prénom. C’est une évidence qui ne se constate pas toujours dans la réalité. Le client ou l’apprenant veut savoir à quelle personne physique il aura affaire.

Le deuxième est la fonction. Ce qui est important c’est la fonction créatrice de valeur pour votre client dans laquelle vous êtes crédible compte tenu d’une pratique, d’une expérience. La norme AFNOR X50-769 définit les 14 fonctions référencées : consultant, formateur, animateur, coach…

Le troisième est la durée de l’expérience dans la fonction. C’est le critère essentiel et le pivot de la certification ICPF & PSI. Le client, de plus en plus mature, veut un consultant/formateur expérimenté dans sa fonction.

Le quatrième est le domaine, c’est-à-dire, des thèmes sur lesquels le consultant/formateur intervient et éventuellement le domaine d’activité dont il a l’expertise. Par exemple, un client va exiger un consultant en management dans le secteur de la « banque-assurance ».

Le cinquième est la démarche qualité dans laquelle vous vous engagez. Elle est de plus en plus importante aux yeux du client au fur et à mesure que son expérience grandit. Il est important de faire comprendre à votre client quels actions et moyens vous avez mis en œuvre pour satisfaire ses exigences.

Le sixième est la déontologie, c’est-à-dire l’ensemble des règles morales qui régissent l’exercice de votre profession. Il s’agit de prendre, a priori et sans que cela vous soit demandé, des engagements allant, par exemple, du secret professionnel à la non sollicitation du personnel de votre client…

Le septième est celui des preuves. Il s’agit d’indiquer des éléments qui sont vérifiables par votre client de sa propre initiative ou que vous pourrez communiquer sur demande. Il s’agit, par exemple, de références qu’il peut appeler, de diplômes, de titres ou d’attestations d’évaluation/de satisfaction. L’essentiel est d’être en mesure de prouver, de manière évidente pour le client, les informations communiquées.

Le huitième est celui des publications. Il s’agit de mettre en avant des livres, des essais ou des articles écrits ayant rapport avec le secteur revendiqué. Votre crédibilité est en jeu, notamment si vous indiquez exercer en tant que concepteur ou ingénieur de formation. Le client veut voir des réalisations concrètes de votre activité de prestataire de service intellectuel.

Ce travail de positionnement, à faire régulièrement au cours de votre parcours professionnel, vous permet d’identifier vos points forts et de les présenter de manière claire à vos clients.

Etre référencé par les financeurs

Sur une marché concurrentiel où le nombre d’organisme de formation dépasse 80 000, comment faire la différence ? Comment créer de la valeur et développer votre activité en tant que formateur ?

La réforme de la formation professionnelle

Le système actuel de financement a été revu afin de diminuer les contributions fiscales des entreprises et d’augmenter leur responsabilité sociale vis-à-vis de l’apprenant.

Les enjeux de cette réforme sont ambitieux :

  • penser la formation comme un investissement permettant d’augmenter la compétitivité
  • faciliter l’accès à la formation de tous les actifs, y compris des demandeurs d’emploi
  • conduire à l’épanouissement personnel et professionnel à travers une formation plus accessible et qualifiante

Pour atteindre ces objectifs, les ressources disponibles nécessitent d’être contrôlées. Face à un nombre d’organismes de formation élevé (plus de 80 000 OF enregistrés – 2015), cet impératif de contrôle qualité est quasi impossible.

Cette réforme de la formation offre donc aux salariés de vraies perspectives de qualification, de formation et de progression professionnelle tout au long de leur carrière.

Pour les organismes de formation, 3 changements majeurs :

  • répondre aux exigences de vos clients qui font face à l’obligation de former
  • s’adapter à de nouveaux critères. Pour continuer à bénéficier des financements publics, OPCA compris, le critère de la qualité entre en jeu
  • inscrire vos formations sur des listes éligibles au Compte personnel de formation (CPF) qui s’est substitué au DIF depuis le 1er janvier 2015. La mise en place du CPF a bouleversé le marché puisque pour inscrire son offre de formation, elle doit, notamment, être certifiante et qualifiante

Le 1er Juillet 2015, dans le cadre de la réforme de la formation, le décret relatif à la qualité des actions a été publié. Il est entré en vigueur en janvier 2017. Dans le cadre de ce décret, les organismes financeurs (OPCA, OPACIF…), ont pour responsabilité de s’assurer de la qualité des actions de formation et de la capacité des prestataires de formation à satisfaire les critères suivants :

  • l’identification précise des objectifs de la formation et son adaptation au public formé
  • l’adaptation des dispositifs d’accueil, du suivi pédagogique et d’évaluation aux publics de stagiaires
  • l’adéquation entre les moyens pédagogiques, techniques et d’encadrement à l’offre de formation
  • la qualification professionnelle et la formation continue chargés des formations
  • les conditions d’information du public sur l’offre de formation, ses délais d’accès et les résultats obtenus
  • la prise en compte des appréciations rendues par les stagiaires

Comment répondre à ces exigences ?

Pour continuer à bénéficier des financements et répondre aux exigences de la réforme de la formation, notamment du décret qualité en tant que prestataire de formation, vous avez deux possibilités :

  • démontrer à chaque organisme financeur votre capacité à satisfaire les 6 critères pour être référencé auprès d’eux. Chaque organisme financeur aura son système d’évaluation.
  • détenir une certification qualité figurant parmi la liste des démarches qualité reconnues par le CNEFOP. Dans ce cas, les critères seront réputés satisfaits et vous serez référencés par tous les financeurs.

Pour ce faire, les organismes financeurs, du moins la majorité, ont construit une base de données commune et unique, DataDock, destinée à simplifier le référencement. Pour les organismes de formation qui détiennent une certification qualité reconnue par le CNEFOP, la procédure est simplifiée, facile et pérenne. Les organismes financeurs constitueront à partir de cette base un catalogue d’organismes de formation référencés. En figurant sur ce catalogue, les organismes de formation pourront voir leurs actions de formation financées.

Satisfaire les besoins des clients, commanditaires et financeurs

En tant que professionnel de la formation et du conseil, vous avez certainement déjà entendu parler de démarche qualité et de certification, davantage encore dans le cadre de la dernière réforme de la formation professionnelle. Mais qu’entend-on exactement par démarche qualité ? Quels sont les enjeux pour les prestataires de formation ? Quelles sont les principales démarches qualité ?

Comment définir la qualité ?

Selon la norme ISO 9000:2005, la qualité est l’aptitude d’un ensemble de caractéristiques intrinsèques à satisfaire des exigences (besoin ou attente formulés, habituellement implicites ou imposés). Plus simplement, en formation, il s’agit de la capacité d’une action de formation ou du conseil en formation apporté par un professionnel ou un organisme, à satisfaire les exigences du client.

Qu'implique concrètement une démarche qualité ?

Mener une démarche qualité, c’est poursuivre un double objectif :

  • se placer sous contrôle

Idéalement, il s’agit de placer l’entité concernée sous le contrôle d’un organisme de certification indépendant et impartial, dit de tierce partie.

  • satisfaire les exigences des clients

Idéalement, l’organisme de certification garantit la conformité à un référentiel donné basé sur des normes ISO ou AFNOR. Ce référentiel indique comment satisfaire les exigences des clients, par extension, les parties prenantes afin d’obtenir la performance. Il engage sa responsabilité pour garantir au client l’assurance de la qualité.

Pour mener une démarche qualité, on peut agir sur trois types d’entité :

  • L’entreprise, l’organisation ou le système
  • La personne physique ou le professionnel
  • Le produit, le service ou le service intellectuel

La démarche qualité varie en fonction de l’entité et du secteur d’activité concerné. En ce qui concerne la prestation de service intellectuel, formation ou conseil, la qualité dépend de l’implication ou de l’effort intellectuel du client, apprenant ou conseillé. Cette caractéristique détermine une démarche qualité particulière différente de ce qui se pratique dans d’autres secteurs.

La démarche qualité est une démarche volontaire, un ensemble d’actions planifiées mises en œuvre pour tendre vers l’amélioration continue et la satisfaction client.

Fondamentalement, tout professionnel a une démarche qualité. Elle peut-être dite de « première partie » lorsque le professionnel proclame lui-même sa conformité à un référentiel propre. Par exemple, cette grande chaîne de restauration rapide qui proclame qu’ »elle fait des hamburgers et les fait bien ». On parle d’auto-proclamation. C’est un premier pas positif mais cela présente des limites notamment quand le client n’a pas les moyens de vérifier la véracité de l’affirmation. Lorsque c’est le cas, on peut parler de démarche de « seconde partie » où le client peut contrôler et reconnaître efficacement la conformité et la qualité.

L'importance de valoriser votre expérience et de la faire reconnaître

Lorsque le professionnel recherche en permanence à mieux satisfaire les exigences de ses clients, il est en démarche qualité. Mener une démarche qualité visant la certification tierce partie permet d’utiliser le référentiel, les normes et l’expertise de l’organisme de certification, voire du consultant accompagnateur. Vous pourrez :

  • acquérir les fondamentaux des démarches qualité ISO
  • élaborer un système de management de la qualité conforme, qui fonctionne et donne des résultats
  • identifier ses points forts et ses points d’amélioration
  • concevoir et mettre en œuvre un plan de communication visant à développer sa notoriété et faire (re)connaitre sa valeur

Faire reconnaître votre expérience

A l’ère des réseaux sociaux et de l’auto-proclamation d’années d’expérience pas toujours vérifiables, faire reconnaître son expérience par une certification qualité constitue un réel facteur de distinction.

L’expérience en formation professionnelle

En tant que professionnel de la formation, vous savez que ce qui est important pour le client ou le recruteur c’est de connaître son formateur, celui qui est en face de lui, celui avec lequel il traite de manière régulière et qui a su satisfaire ses besoins et objectifs. Un formateur incompétent se fait rejeter par les apprenants de manière durable et répété. Il finit par s’auto-exclure ou n’est plus sollicité. Cependant, les critères de satisfaction ou insatisfaction du client peuvent être subjectifs et que, pour des raisons de conjoncture ou de contexte, un formateur compétent puisse perdre un contrat. Pour pérenniser et développer son activité, la durée de pratique et l’ancienneté, conjuguées à la mise en place d’une réelle démarche qualité sont donc des facteurs incontournables. Le retour de certifiés ou de consultants/formateurs confirment cette assertion et le client satisfait renouvelle son contrat.

L’importance de valoriser votre expérience et la faire reconnaître

Au-delà de la pratique, il est important de faire reconnaître votre expérience acquise. Une étude menée par MJJ Agence pédagogique sur les facteurs de la performance commerciale en formation professionnelle, fait apparaître que l’ensemble des acteurs du secteur sont unanimes pour reconnaître que les principaux facteurs qui influencent un accord sont : l’expérience ou l’expertise du professionnel, l’accréditation de cette expérience ainsi que le climat de confiance.

Un des principaux critères de la certification ICPF & PSI est la durée d’expérience dans une fonction. Il existe 3 niveaux :

Agréé : entre 6 mois et 5 ans d’expérience

Confirmé : entre 5 et 10 ans d’expérience

Expert : plus de 10 ans d’expérience

Cela permet aux acheteurs de formation et professionnels du recrutement de faire rapidement la distinction entre celui qui vient de démarrer son activité et celui qui a toujours fait de la formation/conseil, et d’en tenir compte dans sa prise de décision. Au-delà d’une simple validation de l’expérience, il s’agit pour le professionnel de faire reconnaître son expérience par une certification qualité et de la valoriser sur le marché.