webleads-tracker

9 questions à Patrick Boulhoud, formateur Ressources humaines, certifié Qualiopi by ICPF

18 septembre 2020

Témoignage ICPF Patrick Boulhoud1- Quelle est votre activité ?

Le cabinet a été créé en 2013 et je suis certifié ICPF depuis cette année là.
Le domaine d’intervention est la formation RH (Relations professionnelle et personnelle, management). Toutes mes formations sont effectuées en intra.
Je travaille soit en direct soit en sous-traitance pour d’autres cabinets sauf en 2019 où je n’ai pas fait appel à de la sous-traitance. Les actions de formation sont déployées d’une part en Afrique et d’autre part en France.
Le cabinet travaille auprès de plusieurs acteurs :
– Entreprises privées et publiques
– Ecole de commerce
– Particuliers
Plusieurs actions de formation sont mises en place :
– Actions de formation à la demande des commanditaires qui se déroulent dans leur entreprise
– Actions de formation à distance (récent depuis la crise sanitaire)
– Mentorat : accompagnement individuel toujours dans le cadre RH

2- Après la certification ICPF CNEFOP, qu’est-ce qui vous a amené à obtenir la certification Qualiopi ?

La préoccupation de démontrer :
– La qualité du dispositif mis en œuvre par Odic Consulting Management en tant que prestataire d’actions de formations,
– La garantie d’une offre de formation permettant aux clients de bénéficier des financements des fonds publics ou mutualisés,
– La légitimé auprès de mes clients et partenaires,
– La conformité dans la réglementation.

3- Comment avez-vous préparé votre audit ?

Dans un premier temps, j’ai récolté des informations sur la démarche de certification. Ensuite, j’ai sollicité les membres du club DBE pour avoir leur retour d’expérience et réalisé un échange avec une collègue DBE qui m’a éclairé sur la compréhension des critères. J’ai effectué une demande d’entretien à l’ICPF afin de mieux comprendre les attendus.
Par la suite, j’ai souscrit l’option pré-audit puis organisé les éléments de preuve de mon activité en les classant par pièce numérotée. Toute action présentée est illustrée d’un élément de preuve. J’ai créé un classeur qui reprend les critères présentés sous forme de tableaux synthétiques et les éléments de preuve (version papier en doublon de la version digitale).
J’ai réalisé la refonte de mon site internet, enrichi des attendus de Qualiopi (exemple : le traitement du handicap).
Enfin, j’ai préparé l’entretien d’audit : une arrivée sur les lieux 45 minutes avant, la mise à disposition de classeur Qualiopi par année d’activité (en complément de l’audit digital) ainsi que le support informatique (deux ordinateurs + haut-parleur) et les éléments de preuve provenant des classeurs et du site internet.

4- Quelles difficultés avez-vous rencontrées et quels outils avez-vous mis en place ou utilisé pour les traiter ?

La compréhension du langage et des attendus des critères. Les outils mis en place sont :
– La participation à tous les webinaires organisés par l’ICPF.
– L’investissement dans l’accompagnement par un cabinet.
– Le pré-audit par l’ICPF.

5- Quels sont les indicateurs qui vous ont demandé le plus de travail ou d’évolution de votre organisation ?

Tous les indicateurs ont nécessité un travail important concernant les preuves à apporter.
L’indicateur 24 a nécessité un travail supplémentaire pour pouvoir le valider.

6- Comment s’est déroulé l’audit ?

Dans les conditions professionnelles. J’ai apporté une attention particulière sur la forme avec la visée de démontrer à l’auditeur que j’étais organisé et structuré. Arrivé 45 minutes avant, j’ai pris le temps de m’installer sans stress.

7- En quoi le fait d’être certifié ICPF CNEFOP a facilité votre démarche ?

L’allègement du nombre de critères à valider (9 indicateurs au lieu de 32).
Une demi-journée d’audit au lieu d’une journée complète.

8- Quels avantages vous apporte la certification Qualiopi voire la démarche au sens large ?

La reconnaissance du Cabinet par mes pairs et une tierce partie et une plus grande visibilité et crédibilité pour mes clients.
La marque « Qualiopi » vise également à :
– Attester de la qualité du dispositif mis en œuvre par Odic Consulting Management en tant que prestataire d’actions de formations,
– Favoriser le développement des compétences,
– Garantir l’offre de formations Odic Consulting Management,
– Avoir un élément différenciant pouvant m’aider dans la commercialisation de mes activités.

9- Quels conseils donneriez-vous à un futur audité ?

Quatre conseils :
1- Identifier les points forts et les transformer en éléments de preuves,
2- Faire de la veille de son réseau (club, association, syndicat, benchmark ING…),
3- Solliciter un certifié Qualiopi, un pré audit ou un cabinet pour vous accompagner,
4- S’inscrire à tous les webinaires Qualiopi ICPF, consultation des réseaux sociaux.
Point de vigilance :
Le jour de l’audit initial, garder en tête que vous êtes vendeur et l’auditeur acheteur. Donc sachez vendre votre prestation pour que l’auditeur accepte ! (warning sur la forme….)

 

Logo ODIC Consulting Management

Pour en savoir plus sur Odic Consulting Management :

Patrick Boulhoud Sathoud | Odic Consulting Management

0678348195 | patrick.boulhoud@orange.fr

https://www.odic-consulting-management.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *