webleads-tracker

10 questions à Jean-Marc Rouquette, Directeur de l’organisme créateur de la marque NEGOVISION, certifié Qualiopi par ICPF

05 mars 2021

Ancien directeur commercial et créateur de plusieurs cabinets de conseil, Jean-Marc Rouquette a conduit plus de 500 missions auprès de quelque 300 PME et ETI au cours des 20 dernières années. Directeur de l’organisme de formation Rouqinvest, certifié Qualiopi par ICPF le 19 novembre 2020, il a conçu il y a 15 ans la formation à la négociation NEGOVISION®.

1. Quelle est votre activité ?

La formation à la négociation NEGOVISION® accompagne des décideurs à la négociation : 80 % de commerciaux et 20 % d’acheteurs. Créée avec un décideur des achats d’un grand groupe, la méthode NEGOVISION® a été fortement enrichie au cours des trois dernières années, autour des neurosciences, pour apporter plus de valeur ajoutée sur la compréhension des décisions commerciales et plus d’efficacité dans l’apprentissage. La méthode NEGOVISION® repose sur deux volets : d’une part, le changement de posture des personnes, pour créer des contextes de négociation plus ouverts et, d’autre part, la structuration de la négociation. A l’issue de la formation, chaque stagiaire repart avec un rapport de 40 pages sur son profil de négociateur et de nombreux outils pratiques. Plus de 2 000 professionnels ont été formés à cette méthode en 15 ans, ce qui nous permet de bénéficier d’un vrai retour d’expérience. À la suite du Covid-19, nous avons mis au point un parcours composé de 5 sessions de formation en visio-conférence, sur 3 semaines, au lieu de deux jours en présentiel auparavant. Ce changement s’est traduit par davantage de mises en pratiques et de meilleurs résultats pour les stagiaires.

2. Après la certification ICPF Cnefop, qu’est-ce qui vous a amené à obtenir la certification Qualiopi ?

Je viens du monde de l’industrie, avec sa culture de la certification. J’ai toujours eu comme motivation l’amélioration continue, seul moyen de se démarquer dans un monde en changement permanent. Le fait d’aller vers une démarche structurante et d’amélioration continue, à travers Qualiopi, était une retranscription par écrit de ce que je faisais.

3. Qu’est-ce qui vous a amené à choisir de nouveau ICPF en tant que certificateur ?

Après avoir été conseillé et accompagné par Romain Rissoan, en vue d’obtenir la certification Cnefop, délivrée par ICPF, j’ai voulu aller plus loin avec Qualiopi. Le pragmatisme et l’efficacité de David Guimard, consultant de la société Oxeo, m’ont permis de préparer la certification en 4 mois. Aussi, j’ai trouvé que la fonctionnalité de demande de la plateforme digitale Noé, proposée par ICPF, à la fois rigoureuse et structurée, était cohérente avec la démarche Qualiopi.

4. Comment avez-vous préparé votre audit Qualiopi ?

Le consultant m’a aidé à démontrer la conformité de mon organisme vis-à-vis du référentiel. Qualiopi, ça coûte de l’argent et du temps mais il faut regarder le bénéfice. Si c’est considéré comme une contrainte, ça ne sert à rien. Si on envisage Qualiopi comme une opportunité, la certification devient un levier de développement et d’efficience. La démarche est basée sur le bon sens. On ne fait que traduire de manière logique une démarche qui devrait être naturelle.

5. Quelles difficultés avez-vous rencontrées et quels outils avez-vous mis en place ou utilisés pour les traiter ?

J’ai dû comprendre le référentiel et le traduire de façon concrète, avant de simplifier mon process et le remettre en question pour l’alléger. David Guimard m’a fait travailler sur un fichier Excel « pratico- pratique », qui permet de tracer ce qu’il y a à faire pour être prêt au moment de l’audit et déployer des actions évolutives.

6. Quels sont les indicateurs qui vous ont demandé le plus de travail ou d’évolution de votre organisation ?

Qualiopi m’a ouvert les yeux sur la nécessité d’aller chercher un système informatique métier pour mieux maîtriser tous les indicateurs du critère 7 du Référentiel National Qualité (RNQ) : satisfaction, suivi des objectifs et des incidences, etc.

7. Comment s’est déroulé l’audit ?

Bien que l’audit se soit déroulé à distance, c’était amusant de savoir que l’auditrice se situait à 10 KM de chez moi. Le déroulement de l’audit a été très fluide et l’auditrice était à l’écoute. Je l’ai trouvée très pragmatique et efficace. Elle savait reformuler et son questionnement m’a ouvert l’esprit.

8. En quoi le fait d’être certifié ICPF Cnefop a facilité votre démarche ?

Quand on est certifié Cnefop, il y a de nombreux indicateurs qui ne sont pas revus, sans compter que la connaissance de la plateforme Noé à elle seule a facilité la démarche.

9. Quels avantages vous apporte la certification Qualiopi, voire la démarche au sens large ?

Qualiopi favorise la mise en place d’un process de formation optimisé, tout en permettant de se différencier sur le marché. Mais une fois la certification obtenue, il faut aller plus loin. Dans mon cas, cela s’est traduit par l’adoption d’un nouveau progiciel, qui intègre la démarche Qualiopi et le e-learning.

10. Quels conseils donneriez-vous à un futur audité ?

Envisager Qualiopi comme une démarche d’amélioration continue. Et se faire accompagner si on le juge utile.

 

Pour en savoir plus sur NEGOVISION® :

Jean-Marc Rouquette

04 28 29 64 88 | [email protected]

www.negovision.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *