fbpx

8 questions à Jean-Marc Angelini, Gérant d’Espaces Numériques, un organisme certifié Qualiopi par ICPF

03 août 2022

Suite à l’obtention, nous avons posé 8 questions à Jean-Marc Angelini pour obtenir son retour d’expérience et témoignage de la démarche de certification Qualiopi de son organisme.

C’est finalement une obligation légale car sans la certification Qualiopi nous sommes beaucoup moins crédibles. Il nous fallait crédibiliser notre activité notamment en ce qui concerne le CPF

Jean-Marc Angelini, Gérant d'Espaces Numériques, un organisme certifié Qualiopi par ICPF

1. Quelle est votre activité ?

Je gère trois pôles d’activités, dont une seule et unique activité de formation pour laquelle j’ai entamé une démarche de certification Qualiopi. Elle porte sur les bases de l’informatique et sur le bon usage des ordinateurs. La deuxième activité est l’assistance informatique à distance et la troisième porte sur le calcul de structures aéronautiques. Concernant l’activité de formation, elle consiste à apprendre au stagiaire à premièrement ranger les fichiers proprement, deuxièmement à optimiser le système et le nettoyer de façon à éliminer tout ce qui  peut le ralentir. Il s’agit également de retrouver les performances d’origine, de savoir comment optimiser le matériel, gérer la sécurité et les gestes barrières contre les virus. Il s’agit aussi de gérer les arnaques, de s’assurer que  les sauvegardes sont faites correctement et de vérifier les sauvegardes fiables. Nous traitons entre autres, les reprises d’activité après une catastrophe incendie, les simulations de crash et la restauration des supports en cas de catastrophe). Les deux autres activités de l’entreprise portent sur l’assistance informatique à distance et le calcul de structures aéronautiques.

 

2. Qu’est-ce qui vous a amené à obtenir la certification Qualiopi ?

C’est finalement une obligation légale car sans la certification Qualiopi nous sommes beaucoup moins crédibles. Il nous fallait crédibiliser le business notamment en ce qui concerne le CPF, c’est donc grâce à la réglementation.

 

3. Qu’est-ce qui vous a fait choisir ICPF en tant qu’organisme certificateur ?

J’ai questionné des personnes qui avaient obtenu la certification Qualiopi, sur les réseaux sociaux, notamment  Facebook. En d’autres termes, c’est par le bouche à oreille numérique que j’ai entendu que ça se passe bien avec ICPF.

 

4. Comment avez-vous préparé l’audit ?

J’ai préparé l’audit uniquement avec l’option Elaboration sur la plateforme Noé. Je dois dire que préremplir les réponses correspondant à chaque indicateur en ligne était très pratique, convivial et préparatoire. Le jour de l’audit, c’est bien plus facile, la preuve est que cela a bien fonctionné.

 

5. Quels sont les indicateurs qui vous ont demandé le plus de travail ou d’évolution au sein de votre organisme ?

Il n’y a pas vraiment eu d’indicateurs à proprement dit qui m’ait donné du travail supplémentaire. Je peux même répondre non car j’avais très bien préparé les documents. Cela m’a pris quelques minutes, je fournissais les preuves constatables dans un délai très rapide. Donc finalement, je dirais qu’il n’y a eu aucune remise en cause  car mes documents étaient déjà conformes. Il s’agissait plutôt de savoir simplement les présenter notamment dans la forme

 

6. Comment s’est déroulé l’audit ? 

Cela s’est très bien passé. J’ai eu un bon contact et bénéficié d’une attitude bienveillante durant l’audit. Je n’ai pas ressenti un comportement d’inspecteur ayant pour but de trouver la faille. L’auditrice ne m’a pas aidé à rédiger mais elle m’a suggéré où trouver l’information ou l’élément de preuve. D’après les documents qu’elle avait vu, elle me demandait de réfléchir : « prenez cinq minutes, vous l’aviez ce document. »

 

7. Quels avantages vous apportent la certification Qualiopi, voire la démarche au sens large ?

Les avantages de cette démarche sont évidentes en termes d’image qualitative des formations, ce qui est fondamental. Cela permet de placer ses formations et de les vendre partout où elles sont demandées. Effectivement, je peux démarcher toutes les entreprises afin d’obtenir un nombre de demandeurs pour les formations subventionnées. Effectivement, cela a aussi l’avantage d’être un facilitateur les demande aux OPCO où la certification est encore une fois nécessaire.

 

8. Quels conseils donneriez-vous à un futur certifié ? 

Le premier conseil serait de choisir l’option Elaboration afin de pouvoir rentrer les éléments de preuve sur la plateforme digitale Noé, qui est un véritable outil de vérification. Une fois cela fait, il faut y aller en confiance car l’organisme certificateur n’est pas là pour vous coincer mais pour vous faire passer gagner en qualité. Il faut trouver le moyen de justifier que l’on est conforme à travers ce qu’on présente. A mon avis, l’essentiel est d’avoir une démarche qualité en interne et vérifier que l’on a tout coché grâce à l’option Elaboration sur la plateforme Noé.



Espaces Numériques
Site internet : https://snum.fr/
E-mail : [email protected]     
Téléphone : 06 61 72 70 57

Partagez notre article sur les réseaux sociaux :
Témoignage

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *