fbpx

Qu’est-ce-que le portage Qualiopi ?

30 août 2022
Qu'est ce que le portage Qualiopi? , article de François Galinou. Président chez ICPF

 

Le “ portage Qualiopi ” est-il une solution ? Pour les 80 000 organismes qui détiennent un numéro de déclaration d’activité sans avoir la précieuse certification Qualiopi. Pour les professionnels indépendants sans numéro de déclaration d’activité. Vous vous demandez comment permettre à vos clients de bénéficier des financements publics ou comment continuer à travailler et à s’épanouir dans l’activité de formation ?

L’idée de la solution apparaît dans les questions posées lors des webinaires ICPF : le « portage Qualiopi ». Il s’agit de contourner l’obligation Qualiopi en recourant aux services d’un prestataire de services. Il vous dégage, moyennant finances, de la « lourdeur » de Qualiopi. Pour être complètement transparent, les professionnels concernés sont plutôt discrets avec l’organisme certificateur ICPF sur la question. Un simple tour sur la toile et l’examen des principales requêtes nous a fait découvrir récemment l’ampleur du phénomène et la préoccupation. J’ai approfondi. J’ai recensé plusieurs « articles de fond ». Dans cet article, je donne mon point de vue en tant que Président de ICPF sur trois plans :

  1. 1. Qu’est-ce que le portage Qualiopi ?
  2. 2. Analyse de la valeur du portage salarial Qualiopi
  3. 3. Analyse de la valeur du portage Qualiopi

 

1. Qu’est-ce que le portage QUALIOPI ?

  • – Une forme de sous-traitance ou de salariat. La différence essentielle est que le sous-traitant négocie le contrat de l’organisme certifié Qualiopi avec le client. Le client est amené et conservé par l’intervenant sous-traitant ou salarié. Juridiquement, le client est celui de la société qui fait le portage. Sur le plan de la qualité, le responsable est la société qui opère le portage.
  • – Les deux statuts possibles pour l’intervenant :
      •  • L’intervenant est auto-entrepreneur ou entrepreneur. Il souhaite émettre des factures. Il est alors sous-traitant.
      •  • L’intervenant est salarié. Il souhaite obtenir des bulletins de paie en règle. Il est alors salarié en portage ou en CDD d’usage.
  • – La société qui opère le portage peut être une société de portage et émettre des contrats de travail ou des bons de commande. Elle peut être un organisme de formation et émettre des CDD d’usage si elle est rattachée à la convention des organismes de formation.

En réalité, le portage Qualiopi n’existe pas au sens où il est présenté dans certaines communications. Vous êtes salarié ou sous-traitant. Quelle est la valeur de ses deux statuts sur le long terme ?

 

2. Analyse de la valeur du portage salarial Qualiopi

Pour l’intervenant, il s’agit de se concentrer sur son métier et de bénéficier d’un administratif simplifié. Pour l’organisme porteur, il s’agit de se concentrer sur une activité de facility management. Une sorte de service.

En effet, pour le portage, les véritables avantages sont :

  • Liés à la politique d’embauche du client final qui ne veut vous prendre qu’en portage (pas de CDI temps plein).
  • Liés au statut de demandeur d’emploi indemnisé du salarié qui veut le faire durer le plus longtemps possible. Nous retrouvons d’anciens cadres de grandes entreprises qui sont « repris » par leur ancien groupe, des professions particulières comme les intermittents du spectacle ou des pré retraités ou des créateurs d’entreprise.

Dans tous les cas, le portage concerne des personnes dans une situation particulière souhaitant, pour des raisons diverses, ne pas franchir le pas de la création d’entreprise.

 

3. Analyse de la valeur de la sous-traitance Qualiopi

En ce qui concerne la sous-traitance, le statut mène à tout, à condition d’en sortir. Il s’agit toutefois d’une étape plus avancée que le portage. Vous créez votre entreprise. Vous avez des clients. Cette étape est structurante, mais elle n’est pas pérenne et épanouissante sur le long terme, sauf cas particulier. La sous-traitance est porteuse dans les cas suivants. Elle permet de pratiquer. Ce qui est très important pour un professionnel. C’est épanouissant. « Beaucoup le ferait pour rien ! ». Elle permet aussi d’assurer des revenus à moyen terme.

Dans le cas de Qualiopi, à proprement parler, la sous-traitance peut être une solution de secours pour une prestation ponctuelle de formation financée. Un client a un budget et le porteur Qualiopi vous établit la convention et engage sa responsabilité sur la qualité de votre prestation. C’est intéressant parce que de nombreux clients demandent le financement mais effectuent tout de même la prestation si le financement n’est pas obtenu. L’essentiel est de pouvoir demander. Une certification Qualiopi « prêté » » permet de demander.

Si vous avez une expertise reconnue et que le donneur d’ordre a absolument besoin de cette expertise, vous allez pouvoir faire accepter des conditions intéressantes pour vous. Malheureusement, dans la majorité des cas, le niveau d’exigence en termes d’expertise et de professionnalisme n’est pas très élevé. De ce fait, la majorité des sous-traitants n’est pas très bien payée et surchargée de travail.

La stratégie à moyen terme pour évoluer consiste donc à obtenir des clients en direct. Pour être visible et crédible, la certification Qualiopi procure un avantage significatif. Dans une deuxième étape, il s’agit de nouer des partenariats avec des certificateurs professionnels pour pouvoir proposer des missions financées avec le CPF. Plus difficile, mais plus porteur encore, il s’agit de développer une offre payée sans financement public. Dans tous les cas, si vous n’avez pas la capacité à faire acheter votre prestation, il vaut mieux s’organiser pour apprendre à le faire avant. La demande de montée en compétence est très importante et croissante. Les financements sont importants et généreux. Il reste que la décision d’engagement appartient au manager ou au stagiaire. Vous devez obtenir cet engagement.

 

 

En conclusion sur le portage salarial ou le portage Qualiopi

Ce sont des solutions transitoires qui peuvent avoir de l’intérêt dans certains cas. Toutefois, s’il s’agit de développer une activité pérenne et épanouissante en réalisant des actions concourant au développement des compétences, c’est à éviter ou plutôt, il faut en sortir !

Fondamentalement, vis-à-vis de Qualiopi, vous serez considéré comme salarié de l’organisme ou sous-traitant. Vous ne pourrez pas revendiquer la certification Qualiopi.

Le portage peut être une solution imposée par le client ou les circonstances. Pour s’épanouir, vous pouvez créer votre entreprise et devenir sous-traitant. A ce moment-là, la question d’obtenir Qualiopi se pose. Le véritable objectif à ce stade est de développer une clientèle en direct. Il s’agit d’acquérir une capacité à faire acheter votre prestation. La certification Qualiopi peut vous aider en ce sens mais elle ne suffit pas.

Pour s’implanter durablement dans la formation, et vous êtes des dizaines de milliers à vouloir le faire, il faut procéder par étape et avancer sans cesse. Le portage comme la sous-traitance sont des opportunités à saisir quand c’est utile pour vous. Les véritables opportunités sont celles que vos clients vous aideront à saisir.

Pour en savoir plus – ICPF

François Galinou. Président chez ICPF

 


François Galinou

Président de ICPF

Partagez notre article sur les réseaux sociaux :
Article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *